Automatiser la gestion de la rémunération variable pour doper la productivité et réduire les coûts

Selon une étude menée récemment par Varicent, une filiale d’IBM, 75 % des entreprises de 1 000 à 2 500 salariés
calculent leurs commissions à l’aide de feuilles de calcul (parfois en association avec d’autres solutions), et 90%
d’entre elles admettent ne pas être satisfaites de cette méthode. Le problème des feuilles de calcul est qu’il s’agit d’un processus manuel, lent et sujet à erreurs. Lorsque la direction générale souhaite examiner et modifier les plans de rémunération variable, les coûts d’administration montent en flèche avec l’arrivée de nouveaux processus manuels et feuilles de calcul supplémentaires qui viennent s’ajouter à un système central de rémunération défaillant