Les plates – formes informatiques intégrées, des builds d ’ infrastructure pour les datacenters de demain

Avant la virtualisation des serveurs, en raison de la croissance des données et de l’exigence: « une application/un serveur », le paysage informatique était pollué par la prolifération anarchique des serveurs et truffé de capacités sous-
utilisées. Afin de pouvoir répondre aux exigences croissantes en matière de capacité, les entreprises ajoutaient serveur après serveur, jusqu’à ce que la demande ne permette plus aux entreprises de réaliser des économies à grande échelle. La virtualisation des serveurs a permis la mise en place d’une solution qui limite les coûts et assure la consolidation, via l’analyse fondamentale du matériel et des logiciels et l’allocation dynamique des ressources sur l’ensemble de l’environnement. La consolidation des serveurs physiques a permis d’optimiser considérablement l’efficacité des composants de l’écosystème informatique, générant ainsi de meilleurs taux d’utilisation des ressources pour la capacité de stockage et les CPU.