Plus malin que les pirates : pourquoi adopter une solution d’authentification forte et basée sur les risques

Au fil des années, les cybermenaces continuent de se développer tant en termes de sophistication que de fréquence. Un grand nombre des attaques se base sur l’utilisation abusive de noms d’utilisateurs et de mots de passe.En 2013, plus de 552 millions d’informations d’identification ont été compromises, mettant des informations de cartes de crédit, des dates de naissance, des numéros de pièces d’identité officielles etc. Les pertes résultant de ces menaces ont souvent été fortement médiatisées et ont donné lieu à une prolifération de commentaires qui ont provoqué un malaise chez l’utilisateur final et nourri ses doutes quant à la sécurité et à la confidentialité de l’économie numérique.