Une optimisation multidimensionnelle : les produits dérivés OTC, le risque de contrepartie et le financement

De nombreux aspects liés au risque de contrepartie, au financement et au risque systémique doivent être pris en compte pour optimiser les opérations sur les dérivés OTC. Du point de vue d’une banque, une transaction sur dérivé OTC dépend largement du type de contrepartie de l’opération. De nombreux usagers non sophistiqués de dérivés OTC ne remettent pas de collatéral en garantie de leurs positions. Les plus sophistiqués, en revanche, collatéralisent ou passent par une chambre de compensation. Résultat : une gamme très élargie de comportements en matière de risque de contrepartie et de financement que nous allons étudier. La mission de la banque consiste à déterminer comment optimiser au mieux ses opérations face à cette diversité.