La cybersécurité intégrée est efficace, notamment dans les environnements difficiles.

Selon une étude d’IDC, 75 % des entreprises à travers le monde reconnaissent que le manque d’intégration d’un environnement de sécurité peut faire perdre du temps aux équipes qui la pilotent.

Un temps considérable peut être perdu dans les processus manuels de recherche et d’analyse ainsi que sur la transition entre les différents systèmes non intégrés lors du triage des incidents de sécurité. La rationalisation et l’intégration du portefeuille de solutions de sécurité peuvent donc apporter des avantages considérables à l’entreprise en termes d’efficacité heure-homme et de temps de réponse aux incidents.

L’intégration améliorée permet également d’automatiser davantage le processus de gestion des incidents. Cela réduit le risque d’erreurs pouvant survenir lorsque les analystes corrèlent les données provenant de différents systèmes. Selon l’enquête européenne sur la sécurité d’IDC de 2019, l’intégration et la rationalisation des outils de sécurité est une priorité absolue pour 62 % des entreprises, tout comme l’automatisation des processus de sécurité (61 %)